L'HypnoResonance ®

Le point de départ du soin à l'autre est l'intention, l'intention d'accueillir l'autre, de l'écouter, d'être disponible à ses souffrances dicibles et indicibles.

On a tous fait, un jour, cette expérience particulière de comprendre, de ressentir, de percevoir exactement ce que ressens l'autre. On a alors la sensation que ses ressentis, ses images mentales, ses mots résonnent en nous.

Lorsqu'on mèle la puissance de l'intention, de l'intuition et de l'accueil on entre en résonance avec l'autre. 

 

L'hypnose est un soin qui nous fait entrer en dedans de nous, qui nous fait nous accueillir et ce mouvement psychique peut résonner chez le thérapeute. On parle d'HypnoRésonance® . 

L'HypnoRésonance® fait référence à l'insconscient collectif élaborée par Carl Gustav Jung.

 

L'HypnoRésonance® est un concept créé par Lise BARTOLI, voici ce qu'elle en dit :

 

"Nous sommes tous porteurs d’informations conscientes et inconscientes qui nous guident dans nos croyances et nos comportements. Cette énergie psychique contient les expériences et émotions liées à notre passé et à celui de nos ancêtres. L’inconscient collectif est également à l’œuvre au travers des archétypes, ces symboles archaïques puissants qui retentissent en chacun de nous...


La résonance ouvre l’accès à ces connaissances inconscientes essentielles pour mieux comprendre l’origine d’une difficulté et s’en libérer afin de programmer des pensées et comportements plus adaptés.


Grâce à l’hypnose, vous participerez activement à votre épanouissement personnel. A l’aide de lâcher prise corporel et mental, de visualisations et d’inductions hypnotiques, vous apprendrez à vous reconnecter à votre formidable potentiel intérieur pour explorer de nouvelles voies. Tel un guide, votre esprit inconscient vous enseignera la meilleure façon d’évoluer. Vous pourrez alors devenir de plus en plus maître de votre destinée."

 

https://www.lisebartoli.com/

 

Carl Gustav Jung, est un psychiatre suisse contemporain de Freud. Il a élaboré une théorie sur la notion de l'inconscient collectif. Il décrit une structure quaternaire de la psyché, avec 4 fonctions psychologiques caractérisant les différents types humains:

  1. Pensée ;

  2. Intuition ;

  3. Sentiment ;

  4. Sensation .

Ces 4 fonctions forment un instrument que l'individu doit manier pour évoluer.

 

Sa vision de l'homme est dynamique, et on peut la résumer par ces 2 concepts: le devenir, et la transformation.

En l'homme, le monde devient conscient de lui-même par la formation d'un Moi. Mais le renforcement unilatéral de ce dernier ne doit pas dépasser une certaine limite. Au delà, le Moi tend à oublier son lien avec l'océan d'où il sort, l'arbre se sépare de ses racines, se dessèche ou produit des fruits monstrueux. Sur le plan collectif ce seront alors des déchaînements sauvages: les exemples abondent au 20ème siècle. Chez l'individu, c'est la névrose, affection mentale où l'inconscient, nié, réclame sa part. La névrose n'est donc pas liée uniquement à des évènements du passé notamment infantiles, comme pour Freud, mais à une situation actuelle. Rétablir le passage sans heurt du courant psychique, source de renouvellement, tel est le but de l'exploration intérieure.

 

La persona : c'est la partie de nous, apparente, éclairée, que l'on montre aux autres. C'est notre Moi social.

L'ombre : partie inconsciente de notre personnalité, non exposée à la lumière. Ce sont toutes les potentialités que nous n'exploitons pas, mais pas forcément que nous réprimons.

 

Il existe un équilibre entre la "persona" et "l'ombre" car sinon rien de spontané ne pourrait avoir lieu. Ils dépendent tous deux du contexte socioculturel.

 

L'inconscient collectif : ses modes de manifestation sont les "archétypes" qui désignent les images anciennes (comme le "dragon", le "paradis perdu"...). Ces images constituent un fond commun à toute l'humanité. Dans chaque individu on les retrouve, en tout temps et en tout lieu, à côté des souvenirs personnels. Ils se manifestent dans les rêvesles délires et les arts picturaux.

 

Jung distingue plusieurs strates dans l'inconscient collectif:

  • 1ère couche : c'est l'inconscient individuel;

  • 2ème couche : c'est l'inconscient collectif familial auquel on appartient: dans certaines familles il y a par exemple certains chiffres qui reviennent génération après génération;

  • 3ème couche : c'est l'inconscient collectif du groupe ethnique et culturel auquel appartient la famille;

  • Au dessus : il y a un inconscient collectif primordial. C'est ce qui est le plus général à l'humanité, comme par exemple la peur commune de l'obscurité, les instincts... etc. Dans cet inconscient collectif, il y a des structures de base, un code général où cet inconscient s'exprime et ce sont les "archétypes". Ils puisent dans la matière indifférenciée, le magma, le chaos de l'origine.

 

Les archétypes : ce sont des structures de base, un cadre général où l'inconscient collectif s'exprime. Ils sont innés, immuables et les mêmes pour tout le monde. Ce sont les contenus de l'inconscient. Les archétypes sont les formes "a priori" de la représentation. Il y a ainsi les archétypes parentaux (Père et Mère), l'anima, l'animus... etc.

  • L'anima : est l'aspect féminin psychique chez l'homme;

  • L'animus : est l'aspect masculin psychique chez la femme;

  • Le Soi : c'est la totalité. Quand cette partie de nous-même a atteint la totalité, elle se prend pour Dieu. Le paranoïaque est un individu qui pense atteindre le Soi. C'est l'inflation pathologique du Soi. On a tous tendance à rechercher l'unité.

 

Tout le travail de Jung s'est appuyé sur la double question qui domina sa vie: "qu'est-ce que le monde?" et "qui suis-je?". L'insuffisance du cadre religieux éclata aux yeux de ce fils de pasteur. Il devina que la réponse se trouvait au-dedans de lui et non au-dehors.

La psychiatrie lui parut offrir un moyen plus propice d'aborder la totalité de l'Homme. Jung a également travaillé sur la recherche alchimique. Il relia ainsi la mythologie, l'archaïque au psychologique: dans la transformation alchimique du fer en or, c'est la transformation de quelque chose en nous que l'on tente. C'est la transformation de la personnalité.

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© cabinet de psychomotricite et hypnose